CEP ref

Le saviez-vous ?

Les normes les plus récentes reflètent un changement d’état d’esprit. Auparavant, on voulait limiter au maximum les déperditions d’énergies du bâtiment. Aujourd’hui, on prend en compte la consommation globale du bâtiment en énergie au moyen du Cep Ref : c’est la Consommation d’énergie primaire de Référence relative au consommateur.

Vous devez comparer votre bâtiment à un bâtiment de référence :

- Le bâtiment de référence est fictif,

- Il a la même géométrie que le projet,

- Mais les caractéristiques thermiques de ses composants sont fixées à une valeur de référence.

Maisons-CEP

L’escargot et le sprinter

 Pour accorder ces certifications, un immeuble réalisé est comparé à sa Cep Ref. Tout est donc une question de référentiel. Il sera plus facile pour un bâtiment mal conçu à l’origine de réaliser une économie de 10%. Au contraire, un immeuble théoriquement très performant aura beaucoup de difficultés à s’améliorer encore.

 Par comparaison, il est plus facile pour un escargot de gagner 1 seconde au 100 mètres que pour un athlète olympique.

 Ce système rend difficile la comparaison d’immeubles entre eux. La performance de gain (en %) par rapport au Cep Ref ne peut servir à la comparaison de la performance énergétique de 2 immeubles. Pour comparer, il faut se référer au Cep réel (ou projet) des deux immeubles concernés.

L’apparition d’un nouveau référentiel en 2012 facilitera la comparaison car il est basé sur une référence en valeur absolue.